Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N° 3 - Janvier 2007 > Le dossier du numéro > Le tableur au primaire

Le tableur au primaire
Moteur de recherche

 
 

Utiliser le tableur à l’école élémentaire

- L’utilisation du tableur est-elle au programme de l’école élémentaire ?

Oui. Le document d’application des programmes de 2002 le précise clairement :


- Le calcul instrumenté : au-delà de son emploi dans le cadre de la résolution de problèmes, la pratique du calcul instrumenté (utilisation d’une calculatrice ou initiation à l’usage d’un tableur) doit donner lieu à des activités spécifiques.
- Calculatrices, tableurs et logiciels : comme cela a été évoqué précédemment, les moyens modernes de calcul (calculatrices et, dans un moindre mesure, tableurs) doivent devenir d’usage courant pour les élèves. Outre l’allègement de la charge de travail qu’ils permettent pour traiter des données tirées de « vraies situations », ils offrent l’occasion d’une approche plus expérimentale des mathématiques.

Le document d’accompagnement intitulé "Utiliser les calculatrices en classe" peut donner des pistes d’utilisation du tableur. Cependant, si les activités proposées peuvent être adaptées, il convient de le faire avec prudence, le tableur ne peut remplacer la calculatrice comme outil pédagogique. Bien sûr, le tableur peut être utilisé pour résoudre des problèmes. On peut reprendre pour cet outil le commentaire sur l’usage des calculatrices dans le document d’application des programmes de 2002 :

- Compétence : Utiliser à bon escient sa calculatrice pour obtenir un résultat numérique issu d’un problème et interpréter le résultat obtenu.
- Commentaire : Cette compétence est inséparable de la résolution de problèmes : l’élève doit acquérir une meilleure autonomie grâce à l’outil calculatrice, qui lui offre la possibilité de centrer davantage son attention sur l’organisation des calculs à mettre en place et offre l’occasion de faire des expériences multiples. »

- Organisation et représentation de données numériques


Compétences

- Organiser des séries de données numériques (listes, tableaux...).

- Lire, interpréter et construire quelques représentations :
diagrammes, graphiques.

Commentaires

Les situations qui conduisent à utiliser diverses représentations d’un ensemble de données (tableaux, graphiques, diagrammes) s’appuient sur des données effectives : enquêtes, mesurages en physique ou en biologie (exemple de l’évolution de la taille d’un enfant, d’un animal ou d’une plante), documents en géographie... Dans un premier temps, les élèves sont mis en situation de lecture et d’interprétation de ces différents types de présentation des données, puis, dans des cas simples, en situation de production (voir rubrique « Proportionnalité »). Les situations de construction de diagrammes ou graphiques se limitent à des cas simples ou ayant recours à l’outil informatique (une première initiation au tableur peut être envisagée).

Quelques exemples de phénomènes aléatoires peuvent être proposés dans la perspective de faire apparaître des régularités (par exemple, lancers d’une pièce ou d’un dé, lancers de deux dés dont on fait la somme).

Tous les problèmes nécessitant un tableau de calculs (de type facture, par exemple) seront traités efficacement à l’aide du tableur. Il peut être intéressant de faire créer par les élèves des énoncés de problèmes et d’élaborer le tableau de calcul correspondant pour leur permettre ensuite de mieux interpréter une facture sur papier et de résoudre plus facilement par la suite des problèmes de ce type. En outre, cette activité permet de dédramatiser les erreurs (on pourra proposer des tableaux comprenant des erreurs et l’élève devra retrouver la formule erronée, mais il devra arriver à corriger ses propres erreurs).

Il est possible de proposer des situations où l’élève devra élaborer des tableaux de calculs mettant en oeuvre les quatre opérations. Par exemple, en ce qui concerne l’addition, les élèves pourront être amenés à saisir les formules permettant de calculer la somme de deux cellules, la somme de plusieurs cellules contiguës, la somme de plusieurs cellules non contiguës, la somme d’une cellule et d’une autre cellule contenant une constante.

Le tableur peut être également utilisé avec profit dans le cadre de la recherche de solutions d’un problème de recherches : «  Outre l’allègement de la charge de travail qu’ils permettent pour traiter des données tirées de « vraies situations », ils offrent l’occasion d’une approche plus expérimentale des mathématiques. »

Savoir construire un graphique permet d’en améliorer la compréhension. Le tableur permet à l’élève de s’affranchir des problèmes de construction de graphiques mais il permet surtout de mettre en relation facilement les données d’un tableau avec les données du graphique correspondant (vérification nécessaire de la tâche effectuée par la machine).

Le tableur peut être également utilisé pour résoudre des problèmes relevant de la proportionnalité, avec précaution cependant :

Compétences :

- Résoudre des problèmes relevant de la proportionnalité, en utilisant des raisonnements personnels appropriés (dont des problèmes relatifs aux pourcentages, aux échelles, aux vitesses moyennes ou aux conversions d’unités).

Commentaires :

L’étude de la proportionnalité pour elle-même relève du collège. À l’école primaire, il s’agit d’étendre la reconnaissance de problèmes qui relèvent du domaine multiplicatif. [...]

L’utilisation de tableaux de nombres ou de graphiques permet d’organiser des informations dans de nombreuses situations. Ces outils ne doivent pas être associés systématiquement à la proportionnalité. »

- Quelle utilisation réelle dans les classes ?

Force est de constater que le tableur est très peu utilisé dans les classes alors que c’est un très bon outil pédagogique, qui peut-être utilisé de manière riche et simple à la fois. Parmi tous les logiciels courants, le tableur n’est pas fermé. Les pistes d’exploitation sont nombreuses et ses utilisations variées. En contrepartie, il nécessite une formation plus approfondie que celle, bien souvent autodidacte, qui permet d’utiliser les autres logiciels.

On peut trouver sur PrimTICE quelques scénarios pédagogiques faisant appel à l’usage du tableur :

http://primtice.education.fr/ (mot-clé : tableur)

Le document d’application des programmes de 2002 pour le cycle 3 et les documents d’accompagnement sont téléchargeables à ces adresses :

http://www.ac-grenoble.fr/ia38/article.php?id=296

http://www.ac-creteil.fr/Ia94/mathematiques/documents_math.htm

Exemples d’utilisation du tableur au primaire

Exemple 1

PDF - 134.5 ko
(1) Problèmes et tableur - Document Elève

 

Excel - 19.5 ko
(1) Problèmes et tableur - Feuille de Calcul

 

Exemple 2, proposé par Bernard Thébault

PDF - 60.7 ko
(2) Problèmes et tableur - Document Elève

 

Excel - 14.5 ko
(2) Problèmes et tableur - Feuille de calcul

 

PDF - 48.8 ko
(2) Problèmes et tableur - Correction

 


ps

Les passages en italiques dans le texte sont des extraits des textes officiels qui sont disponibles aux adresses suivantes :

http://www.ac-grenoble.fr/ia38/article.php?id=296

http://www.ac-creteil.fr/Ia94/mathematiques/documents_math.htm

Réagir à cet article
Vous souhaitez compléter cet article pour un numéro futur, réagir à son contenu, demander des précisions à l'auteur ou au comité de rédaction...
À lire aussi ici
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197