Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N°55 - mai 2017 > La préface de Cédric Villani

La préface de Cédric Villani
Moteur de recherche

Claude Shannon

Claude Shannon aurait eu 100 ans en 2016. Peu de scientifiques ont incarné aussi bien que lui l’alliance entre mathématique et innovation technologique. La formalisation de la communication, la théorie de l’information, les problèmes de compression et décryptage, la notion d’entropie d’un langage, la capacité d’un canal de transmission, l’intelligence artificielle... des mots et concepts auxquels il contribua de façon si inventive, et qui ont tant de résonance aujourd’hui, dans cette société de l’information qu’il fut l’un des tout premiers à prophétiser.

Pour l’Institut Henri Poincaré, qui met un point d’honneur à promouvoir la mathématique dans toutes ses composantes et dans son interaction avec la société, il était indispensable de rendre à Shannon l’hommage qu’il méritait !

Bien sûr, l’Institut organisa un colloque de spécialistes (26-28 octobre) ; des historiens et grands témoins y firent une mise en perspective historique de la théorie de l’information, depuis les découvertes fondamentales jusqu’à leur intégration dans d’autres domaines (physique, génétique, neurosciences...) ; on y parla aussi des derniers résultats de la théorie.

Mais la diffusion des sciences auprès du grand public est aussi une mission majeure de notre institution. C’est pourquoi nous avons organisé autour de Claude Shannon un cycle de 12 rencontres avec des intervenants variés et dans des lieux divers ; et c’est ainsi que j’ai eu le plaisir de traiter moi-même le thème de l’innovation et des Bell Labs devant une salle de conférences comble.

Dans la même veine, le plus gros morceau événementiel fut l’exposition « Claude Shannon, le magicien des codes » au Musée des Arts et métiers. Ludique, interactive, moderne, cette exposition a été réalisée selon les standards les plus exigeants d’un grand centre culturel et les ambitions d’un comité de pilotage réunissant chercheurs et experts en scénographie et communication. Le succès étant au rendez-vous, elle fut prolongée jusqu’en avril 2017.

Les Arts et métiers rassemblent toutes sortes de publics motivés ; mais la sphère de l’éducation nous tenait particulièrement à coeur : pas seulement parce qu’elle prépare l’avenir, mais aussi parce qu’elle permet de gagner des coeurs qui ne sont pas a priori impliqués dans l’aventure scientifique. C’est ainsi que de nombreux élèves et leurs enseignants purent profiter de l’exposition, en autonomie ou guidés.

Une vraie implication, cependant, ne se gagne que par la prise d’initiative. En donnant la main aux enseignants et enseignantes pour imaginer leurs activités propres, nous savions qu’ils en profiteraient beaucoup mieux, et trouveraient aussi des angles d’approche que nous avions négligés. Il faut savoir profiter de l’intelligence collective ! C’est pourquoi, avec l’association Pasc@line, nous avons lancé un concours d’initiatives pédagogiques autour de la théorie de l’information. Rien ne précisait la nature de l’initiative, ni les supports utilisés, ni le niveau des classes : cette grande liberté a rencontré le dévouement des acteurs de l’éducation, et a ouvert la porte à de nombreuses participations de qualité. Départager les projets a été un vrai casse-tête pour le jury ! mais un casse-tête plutôt joyeux, il faut avouer. Et le 19 décembre 2016, les lauréats recevaient fièrement leurs prix au Musée des Arts et Métiers.

Dans ce dossier de MathemaTICE vous pourrez découvrir quelques projets récompensés, en apprécier la richesse et la diversité. La vitalité qui s’en dégage est un grand souffle d’espoir pour notre système éducatif !

Tout au long de ce processus de célébration, nous avons pu compter sur le dévouement de tout un écosystème impliqué dans les actions de l’Institut Henri Poincaré auprès de Jean-Philippe Uzan, directeur adjoint, et de moi-même. Notre service de communication, avec Marion Liewig et Marie Chauvier, a fait preuve de rigueur, ténacité et souplesse. Nos partenaires industriels, en particulier Vincent Lefieux de RTE, Bernard Le Floch d’Orange, Philippe Duluc d’Atos, Frédéric Barbaresco de Thales, ont apporté soutien et idées sans compter. Roger Mansuy, enseignant et président de notre conseil de culture mathématique, a joué un remarquable rôle de coordinateur et permis une interface efficace avec le monde de l’éducation. Mais mes remerciements les plus vifs vont aux enseignants et enseignantes qui nous ont fait confiance pour se lancer dans cette aventure pédagogique et ainsi enrichir nos célébrations de la plus belle manière qui se puisse.

Cédric Villani,
Professeur de l’Université Lyon I,
Directeur de l’Institut Henri Poincaré (CNRS/UPMC)


Réagir à cet article
Vous souhaitez compléter cet article pour un numéro futur, réagir à son contenu, demander des précisions à l'auteur ou au comité de rédaction...
À lire aussi ici
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197