Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N°30 - Mai 2012 > Point de fuite avec CaRMetal

Point de fuite avec CaRMetal
Moteur de recherche
Mis en ligne le 7 mai 2012, par Patrick Kedochim

Voici deux exemples d’utilisation du logiciel CaRMetal pour illustrer les questions d’"ombre au flambeau" ou de représentation dans l’espace avec point de fuite (au programme de TL option maths pour sa dernière année d’existence...).

Qu’on ne s’y trompe pas, les figures produites dans l’article ne sont pas le seul fait de l’enseignant. Les élèves y parviennent très bien, notamment au TBI . Carmetal ne leur pose pas de problème d’utilisation. Les figures ci-dessous sont produites par des élèves, ou inspirées de figures d’élèves

Premier exemple :

Extrait du sujet de Métropole-Réunion 2008 :

Le dessin ci-dessous est la représentation en perspective parallèle d’une sortie d’école séparée de la rue par une rambarde de protection et éclairée par un lampadaire.

Compléter la représentation en perspective parallèle donnée dans le dessin par l’ombre de la rambarde sur le sol, la source lumineuse (S) étant supposée ponctuelle.
On repassera en couleur le dessin fini de l’ombre de la rambarde pour améliorer la lisibilité de la représentation.

Figure réalisée avec CaRMetal.

On peut déplacer la source lumineuse en hauteur pour voir les changements induits :

Deuxième exemple :

Extrait du sujet Centre Etranger juin 2009 :

Le but de cette partie est de représenter en perspective centrale le parallélépipède rectangle ABCDEFGH et la section par le plan (IJK).
Représentation en perspective parallèle :

Les faces ABCD et EFGH sont horizontales.
La face ABFE est située dans le plan frontal.
Les images des points A, B, C, . . . sont notées a, b, c, . . . sur le dessin en perspective centrale.
La représentation en perspective centrale est commencée en Annexe 2.
La droite ∆ est la ligne d’horizon.

- 1. Expliquer pourquoi les droites (fg) et (bc) se coupent sur la ligne d’horizon et justifier que leur point d’intersection est le point de fuite principal. (noté f...)
- 2. Compléter sur l’Annexe 2 la représentation du parallélépipède rectangle ABCDEFGH.
- 3. Placer le point i, image du milieu I de [AE].
- 4. Construire le point k, image du milieu K de [EH].
- 5. Tracer l’intersection de ce parallélépipède rectangle et du plan (IJK).

Par un clic droit, on peut faire bouger le cube et le point de fuite change :


Documents associés à l'article
     |   (CarMetal - 12.1 ko)
     |   (CarMetal - 7.7 ko)
Réagir à cet article
Vous souhaitez compléter cet article pour un numéro futur, réagir à son contenu, demander des précisions à l'auteur ou au comité de rédaction...
À lire aussi ici
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197