Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N°37 - novembre 2013 > Concours des enseignants innovants au (...)

Concours des enseignants innovants au Maroc
Impact sur l’enseignement des mathématiques
Moteur de recherche

Nachit Brahim a,b,d Bahra Mohamed d , Lablidi Ahmed b,c , Namir Abdelwahed a ,Kasour Redouane b et Talbi Mohammed b

a Laboratoire de Technologie de l’Information et Modélisation(LTIM), Université Hassan II-Mohammedia, Casablanca, Maroc

b Observatoire de Recherches en Didactique et Pédagogie Universitaire (ORDIPU), Université Hassan II- Mohammedia, Casablanca, Maroc

c Centre Nationnal des Innovations Pédagogiques et d’Epérimentation TVI. Av. Mehdi Ben Barka. Souissi.1200 Rabat.

d Cellule d’Observation et de Recherche en Enseignement des Sciences et Techniques (COREST), Centre Régional des Métiers de l’Education et de la Formation Derb Ghalef, Casablanca, Maroc.

RESUME

Le Ministère de l’Éducation Nationale et Microsoft Maroc encouragent les enseignants à mettre en avant leur talent et soutiennent l’innovation en matière d’intégration des technologies de l’information et de la communication dans l’éducation, c’est véritablement l’objectif du concours des enseignants innovants. Les enseignants de mathématiques participent régulièrement à cette manifestation pour parer autant que possible, aux difficultés d’enseignement et d’apprentissage et redonner du sens aux concepts enseignés.

Dans cet article, nous avons évalué la participation des enseignements de mathématiques à ce concours, nous avons analysés les différents produits primés pendant les sept premières éditions du concours (2005-2011). Nous avons identifié un impact réduit de cette expérience sur l’enseignement des mathématiques.

Mot clés : Innovatice, ressource numérique, scénario pédagogique, sens, TIC, enseignant innovant. Intégration des TIC

INTRODUCTION

Les difficultés qui peuvent être constatées dans l’apprentissage des mathématiques conduiraient à « des échecs et à des abandons, à une dévalorisation de soi, à une impuissance à se prendre en main et à des tentatives infructueuses pour comprendre les vraies raisons de l’échec » (Lafortune 1997, p 4), la plupart des élèves abordent les mathématiques « avec réticence, par obligation et sans plaisir » (ibid, 1997, p.13).

L’enseignement des mathématiques de qualité doit permettre aux élèves de comprendre que la mathématique est une science vivante, qui peut être en relation avec le monde réel en contribuant à la résolution de ses problèmes, loin des stéréotypes qui lui sont attachés dans la culture commune. Cet enseignement doit permettre de vivre l’expérience mathématique, et pour cela il peut s’appuyer sur les technologies de l’information et de communication (TIC).

Selon (Hoyles et Lagrange, 2009), les technologies ont enrichi de façon indéniable les possibilités d’expérimentation, de visualisation et de simulation, elles ont permis de traiter des problèmes plus réalistes.

Les nouvelles technologies assurent l’accès en ligne aux ressources, la production collaborative et la multiplication de ressources, aident à l’émergence de communautés d’enseignants et de chercheurs et à l’échange à distance entre élèves et enseignants. (Hoyles et Lagrange, 2009) montrent que des possibilités nouvelles s’ouvrent pour faciliter l’accès aux ressources et à la formation et favoriser la diffusion des idées et des innovations. L’enseignement des mathématiques à besoin de ressources de qualité pour les élèves et les enseignants et ceci pour affronter les difficultés d’enseignement –apprentissage.

Gueudet et Trouche (2009) montrent des évolutions rapides portées par l’évolution technologiques avec la multiplication des ressources accessibles en ligne, il y a là de nouvelles possibilités pour la conception des ressources. En effet, pour Gérard Kuntz « l’étude attentive, au cours des dernières années, de l’important mouvement de création de ressources mathématiques en ligne, conduit de nombreux observateurs à la conviction que le renouvellement de l’enseignement des mathématiques se prépare et se dessine sur Internet » (Kuntz, 2007, p 104).

Les enseignants marocains de mathématiques produisent des ressources numériques pour faciliter l’enseignement et l’apprentissage, ils participent régulièrement au concours des enseignants innovants organisé chaque année par le Ministère de l’Éducation nationale (MEN) (22 produits sur 197en 2009 et 36 sur 261 en 2010). Plusieurs produits multimédia ont été conçus par des enseignants innovants de différentes disciplines

Dans cet article, nous analysons les documents de références du concours et les listes des enseignants innovants primés des éditions (2005-2011) et nous nous intéressons plus particulièrement aux productions primées en mathématiques.

Nous évaluons la participation des enseignants de mathématiques au concours des enseignants innovants au Maroc et leurs produits primés durant les sept premières éditions du concours. Et nous essayons d’identifier l’utilisation de ces produits primés dans l’enseignement des mathématiques au primaire et au secondaire.

L’objectif de notre étude est de :

- Analyser la participation des enseignants de mathématiques à ce concours

- Déterminer les différents obstacles qui entravent l’usage des produits primés

QUESTIONS :

Les questions auxquelles nous avons tenté de répondre sont :

  • Quelle participation des enseignants de mathématiques à ce concours ?
  • Quel est l’impact de ce concours sur l’enseignement des mathématiques ?
  • Quels sont les obstacles qui entravent l’utilisation des produits primés en mathématiques ?
  • Est-ce que le concours a réalisé ces objectifs en ce qui concerne l’enseignement des mathématiques ?

Hypothèses

Notre travail consiste à vérifier les hypothèses suivantes :

  • Les enseignants de mathématiques sont plus primés que les autres enseignants
  • Les enseignants de mathématiques n’utilisent pas les produits primés en mathématiques pour diverses causes : manque de temps, manque de formation et non disponibilité de ces produits.
  • Le concours à une influence réduite sur l’enseignement- apprentissage des mathématiques.

Caractéristiques générales de la population

Parmi 100 enseignants, 82 ont rendu le questionnaire qui leur a été adressé (voir plus loin ce questionnaire)

Les tableaux suivants résument les caractéristiques générales de l’ensemble des enquêtés.


Age

Sexe

Niveau
d’instruction

Moins
de 30 ans

Entre
30 et 45

Plus
que 45 ans

Masculin

Féminin

Bac

Deug

Licence

Desa
et plus

Nombre
d’enseignants

15

25

42

49

33

15

35

20

12

Tableau 1 : Répartition des enquêtés en fonction l’âge, le sexe et le niveau d’instruction


Ancienneté

Zone
de travail

Niveaux
scolaire

Moins
de 10 ans

Entre
10 et 25

Plus
que 25 ans

Urbaine

Rurale

Primaire

Collège

Lycée

Nombre
d’enseignants

16

28

38

59

23

17

25

40

Tableau 2 : Répartition des enquêtés en fonction de l’âge, du sexe et du niveau scolaire

CONTEXTE DU PROJET

« Innovatice », le forum de l’Éducation innovante s’inscrit dans le cadre de la charte nationale de l’éducation et de formation (CNEF) qui vise dans le levier 10 et 11 à :

  • Optimiser l’emploi des ressources éducatives technologiques et tirer le meilleur parti des technologies modernes.
  • Investir les TIC en tant que voies de l’avenir pour parer autant que possible aux difficultés d’enseignement et d’apprentissage 
  • Intégrer ces technologies dans la réalité de l’école 
  • encourager l’excellence, l’innovation et la recherche scientifique.

Chaque année, le Ministère de l’Éducation Nationale et Microsoft Maroc encouragent les enseignants à mettre en avant leur talent et soutiennent l’innovation en matière d’intégration des Technologies de l’Information et de la Communication dans l’éducation. C’est l’objectif du Forum des Enseignants Innovants de Microsoft

Fondé par Microsoft dans le cadre de sa contribution au développement de l’éducation au Maroc, le forum des enseignants innovants est aujourd’hui le fruit de la coopération entre Microsoft et le Ministère de l’Éducation Nationale dans le cadre de l’initiative « Partenaires du Savoir » qui les lient depuis 2004.
Partners in Learning est une initiative mondiale visant à accroître activement l’accès à la technologie et à améliorer son utilisation dans l’apprentissage. “L’objectif est d’améliorer l’accès des écoles à la technologie, de favoriser des approches novatrices pour l’éducation et le développement professionnel des enseignants ainsi que de fournir aux leaders du secteur éducatif les outils pour envisager, mettre en œuvre et gérer les changements”. » [1]
Partners in Learning est une initiative mondiale visant à accroître activement l’accès à la technologie et à améliorer son utilisation dans l’apprentissage. “L’objectif est d’améliorer l’accès des écoles à la technologie, de favoriser des approches novatrices pour l’éducation et le développement professionnel des enseignants ainsi que de fournir aux leaders du secteur éducatif les outils pour envisager, mettre en œuvre et gérer les changements [2]”. »

Organisation du concours

Ce concours vise à valoriser l’innovation pédagogique fondée sur l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication dans l’enseignement. Chaque année, dans le cadre d’un appel à projet, des centaines d’enseignants (tous cycles et matières confondus) proposent au Centre National des Innovations Pédagogiques et de l’Expérimentation leurs nouvelles productions pédagogiques numériques permettant de faciliter l’apprentissage de leur discipline auprès de leurs élèves.

Le Centre National d’Innovations Pédagogiques et d’Expérimentation informe par note Ministérielle toutes les Académies Régionales de l’Éducation et de la Formation (AREF) du lancement du concours, cette note ministérielle est accompagnée d’un dossier qui comprend :
- Les textes organisationnels
- Le cahier des charges
- La pièce jointe qui comprend des informations sur l’enseignant innovant

Le concours national est caractérisé par l’offre de trois types de prix :

  • Prix des meilleures productions multimédia présentées par les enseignants exerçant en classe de manière individuelle (MMI) ;
  • Prix des meilleures productions multimédia présentées dans le cadre d’un travail en groupe constitué de 2 à 3 acteurs pédagogiques (MMG) ;
  • Prix des meilleurs scénarios pédagogique utilisant les TIC (SPTIC).

Critères d’évaluation

La sélection des acteurs pédagogiques à primer se fait en trois phases :

La première phase : Cette phase d’évaluation des produits multimédia se fait par des commissions constituées des inspecteurs des matières objet du projet, cette évaluation se fait selon des critères tel que : le contenu du produit, l’utilisation pédagogique et l’innovation pédagogique.

La première phase d’évaluation pour les scénarios pédagogiques se fait par des commissions constituées de deux inspecteurs de chaque matière sur la base des critères tels que : le choix du sujet, les compétences à développer et le problème à résoudre.

La deuxième phase : Se fait par des jurys de professionnels qui évaluent les projets sélectionnés lors de première phase pour en dégager les projets les plus innovants.

La troisième phase : Aux mêmes jurys s’ajoutent d’autres experts de l’évaluation des ressources numérique lors de cette étape, les acteurs pédagogiques, porteurs des projets présélectionnés passent un entretien axé principalement sur la présentation générale du projet, la maîtrise de sujet, l’importance du scénario pédagogique et la maîtrise d’usage des TIC.

Objectifs du concours

Le concours vise à créer une dynamique pédagogique, visant à valoriser les innovations des éducateurs dans l’introduction des TIC dans l’enseignement notamment à travers des projets créatifs ou les TIC améliorent la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage.

Ce concours a aussi pour objectif d’accroître l’accès à la technologie et d’améliorer son utilisation dans le processus de l’enseignement-apprentissage, tout en favorisant des approches novatrices de la pédagogie et de développement professionnel des éducateurs. Il a aussi pour objectif d’offrir aux enseignants un espace de partage de réalisations innovantes et des meilleures pratiques de l’enseignement à l’aide des TIC, de contribuer à diffuser et à valoriser l’innovation pédagogique dans les établissements d’enseignement et auprès du grand public ; de créer un dynamisme et une compétitivité entre les acteurs pédagogiques des différents niveaux scolaires et de faire connaître et valoriser des projets innovants relevant de l’action éducative et de l’enseignement.

METHODOLOGIE

Pour répondre à la première question, nous avons analysé les documents de références du concours et les listes des participants au concours et les listes des lauréats de la période 2005-2011. Nous avons choisi de travailler sur toutes les productions primés en mathématiques.

Pour répondre à la deuxième et troisième, nous avons adressé un questionnaire à 100 enseignants exerçant dans différentes régions du Maroc, il comprend des questions ouvertes, fermées et à choix multiple et divisée en trois parties :

  • Informations personnelles
  • Usage des produits primés des différentes éditions du concours des enseignants innovants par les enseignants de mathématiques.
  • Obstacles qui entravent l’intégration de ces produits primés en classe.

Voici ce questionnaire

Word - 43.5 ko
Questionnaire enseignants innovants

RESULTATS ET DISCUSSION

1-participation des enseignants de mathématiques au concours

L’analyse des listes des participants et des gagnants au concours des enseignants innovants nous montre qu’un nombre important de produits multimédia est conçu par des enseignants de toutes les disciplines exerçant au primaire, au collège et au lycée. Nous notons aussi la participation de seize académies régionales du Royaume à ce concours. Nous signalons la participation de femmes enseignantes de tous les niveaux scolaires et de toutes les disciplines.

Nous constatons aussi que beaucoup de produits gagnants traitent la géométrie spatiale et dynamique, ceci montre que les enseignants de mathématiques sont conscients de l’utilité de la géométrie dans l’enseignement des mathématiques et d’autres disciplines scientifiques.

AnnéeNombre de participantsNombre d’Académies
200522714
200623514
200715916
200820716
200919716
201026116
201120216

Tableau 3 : nombre de participants au concours par édition

Une première analyse des données du tableau 1 montre :

- La représentation de toutes les académies ;

- le nombre de participants au concours est très petit par rapport au nombre d’enseignants au Maroc.

  • 1-1 Nombre de prix par discipline de 2005 à 2010
EditionDiscipline 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Nombre de prix par discipline
Amazigh   1   1 1     3
Anglais 1 1 1 1       4
Arabe 1 1 1 1 2 3   9
Arts plastiques       1       1
Bilingue (arabe+français)   1       3   4
Informatique 1   1 1   1 1 5
Education Islamique   1           1
Education musicale           1   1
Français   2     1 2 2 7
Histoire Géographie 1     1   1   3
Industrie Mécanique   1           1
Mathématique 2   1   4 3 2 12
Philosophie 1           1 2
Physique chimie 3   2 2 1 1   9
Sciences de l’ingénieur       1   1   2
Sciences de vie et de la terre     2 1 1 1 2 7
Technologie   2 2   2   1 7
Traduction         1 1   2
nombre total des prix par édition 10 10 10 10 13 18 9 80

Tableau 4 : Répartition des prix selon la discipline et l’édition

L’analyse des donnés de ce tableau montre que les enseignants des différentes disciplines ont gagné ce concours et que les enseignants de mathématiques sont plus primés que les autres enseignants durant la période 2005-2011. Dans la suite, nous analysons seulement les 12 produits primés en mathématiques.

  • 1-2-Nombre de prix par niveau scolaire

Figure 1 : Nombre de prix par Niveau

Ces résultats montrent que les enseignants gagnants des sept premières éditions exercent dans touts les niveaux scolaires et que la plupart des enseignants qui ont innové en mathématiques et qui ont gagné le concours exercent au primaire.

  • 1-3-Nombre de prix par genre

Figure 2 : Nombre de prix par genre

Selon la figure 2, nous voyons clairement que la majorité des enseignants innovants primés en mathématiques sont de sexe masculin.

  • 1-4-Nombre de prix par type
Type du produit priméNombrePourcentage
production multimédia individuel 08 66,67 %
Scénario pédagogique 03 25,00 %
production multimédia en groupe 01 8,33 %
Total 12 100 %

Tableau 5 : Nombre de prix par type

Le travail en groupe est insuffisant par rapport au travail individuel et 3 scénarios pédagogiques ont été primés en mathématiques. Il est nécessaire d’encourager la conception des produits multimédia en groupe.

  • 1-5-Nombre de prix par région
RégionNombre de prix en mathématiques
l’Oriontale-Oujda02
Chaouia-ourdigha03
Grand Casablanca02
Gharb-Chrarda-Bani hassan02
Meknes-Tafilalt01
Marrakech-Tensift-Haouz01
Rabat Salé Zemmour Zaers01
Total12

Tableau 6 : Nombre de prix par région

Toutes les académies participent à ce concours et gagnent. Certains Académies ont un part important des prix en mathématiques que d’autres (Chaouia-ourdigha).

  • 1-6-Nombre de prix par année

Figure 3 : Nombre de prix par année

Nous enregistrons que l’année 2009 a connu un grand nombre d’enseignants innovants en mathématiques (4 prix sur 13). Les deux années 2006 et 2008 ont connu une absence des produits primés en mathématiques.

2-Présentation et analyse de quelques produits primés en mathématiques

Les enseignants de mathématiques ont réalisé différents produits, des sites web, des scénarios pédagogiques, d’exercices interactifs et des logiciels pédagogiques. Nous citerons ci-dessous quelques exemples :

- Le premier produit intitulé ‘Approximations des solutions de l’équation f(x)=0 et ses interprétations graphiques’. ce scénario cible les élèves de la 2ème année du Baccalauréat. Il offre une nouvelle approche basée sur les TIC afin de résoudre les équations de type f(x)=0 et les représenter graphiquement.

- Le deuxième produit porte le nom de Primath et concerne la première année du primaire. ce logiciel multimédia présente des situations problèmes selon la pédagogie de l’intégration et des exercices interactifs avec une évaluation automatisée.

- Le troisième produit est un site éducatif pour les mathématiques accessible à l’adresse http://istidlalmaths.voila.net/istidlal.htm. IL propose un scénario pédagogique pour la géométrie spatiale. Ce site contient des cours, des activités et des exercices interactifs, il propose aussi des animations pour visualiser des sections des volumes.

Figure 4 : Activité sur l’aire latérale d’une pyramide

Figure 5 : Activité sur l’agrandissement et la réduction

Figure 6 : Activité sur le calcul des volumes

3- L’impact des réalisations primées chez les autres enseignants, à partir des réponses aux questionnaires.

Les enseignants sont conscients que l’innovation est « une action intentionnelle développée pour faire face à une difficulté » (Le Guen, 2002). Elle a pour but l’amélioration de la situation : « Toute innovation résulte d’une prise de conscience du fait que les pratiques antérieures ne sont plus adaptées aux conditions actuelles » (Narcy, 1980). Mais, Pour innover ou utiliser les produits primés, l’enseignant concepteur doit avoir une culture didactique et pédagogique riche pouvant l’aider à réaliser des produits numériques susceptibles d’améliorer la qualité d’enseignement.

Et notons que 89% sont conscients de l’utilité de ces produits pour améliorer la qualité d’enseignement des mathématiques et redonner du sens à ces concepts. Seulement 11% pensent qu’il est inutile d’innover (Résistance). L’innovation est aujourd’hui perçue positivement : « L’innovation est associée à l’idée de progrès, de vie, de créativité et d’entrain. S’opposant à la routine et à l’ordre établi de trop longue date elle bénéficie souvent d’un jugement de valeur positif. » (Alter, 2010)

La plupart des enquêtés n’utilisent pas ces produits primés (95,12%). Ces résultats indiquent que les produits primés sont quasiment inexploitables par les enseignants. Ces produits n’existent que s’ils sont expérimentés par un groupe d’enseignants (Trouche et Guin, 2006).

Ceci est dû selon les enquêtés aux raisons suivantes :

  • Insuffisance de formation ;
  • Manque de temps ;
  • Non disponibilité de ces produits.
  • Produits non utiles

La figure 5 montre les principaux obstacles à l’intégration de ces produits primés dans l’enseignement des mathématiques.

Figure 7 : Pourcentages des principaux obstacles d’intégration des produits primés dans l’enseignement des mathématiques

Les enseignants ont besoin d’une formation pédagogique et technique sur l’intégration et la conception des ressources numériques.

Degré d’intérêt des enquêtés du concours pourcentage
s’intéresse au concours21 %
faible intérêt44 %
Non intérêt 12 %
non réponse23 %

Tableau 7 : Degré d’intérêt du concours

Seulement 21 % ont exprimé leur intérêt pour cette expérience des enseignants innovants. Cela explique bien le faible taux de participation des enseignants de mathématiques à ce concours. Par exemple, seulement 36 enseignants de mathématiques des différents niveaux scolaires ont participé à l’édition 2010.

Certes, les innovations des enseignants ont alimenté les salles multimédia et les enseignants innovants ont participé aux formations régionales du programme génie, ils ont créé un réseau des enseignants innovants (REI) pour partager leurs expériences, les lauréats du concours ont participé au développement de ressources numériques compatibles avec le programme marocain. Mais ce concours a un impact réduit sur l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques. …La numérisation et Internet ont des conséquences fortes sur la formation continue qui doit prendre en considération que l’enseignant n’est pas un simple utilisateur, il joue un rôle essentiel dans la conception des ressources pour l’enseignement des mathématiques.

CONCLUSION

Dans cette étude, nous avons montré que les enseignants de mathématiques sont plus primés que les autres enseignants, et que la plupart des lauréats du concours exercent dans l’enseignement primaire. Le travail en groupe est quasi absent des productions multimédia en mathématiques. Les contributions des enseignants en mathématiques (84,62%) sont plus élevées que celles des enseignantes (15,38%). Nous avons aussi montré que les produits primés ne sont pas exploité par les enseignants.

Nous avons constaté que les enseignants de mathématiques ont une volonté pour surmonter les difficultés d’enseignement et d’apprentissage des mathématiques et redonner du sens aux concepts d’où la nécessité de valoriser la capacité d’innovation de nos enseignants. La plupart des enseignants n’utilisent pas les produits primés dans le processus d’enseignement-apprentissage à cause du manque de formation et de temps et la difficulté à trouver les produits primés des éditions antérieures du concours. Reste à signaler que le concours occupe d’année en année une place importante dans le système éducatif marocain et serait un vecteur d’amélioration du processus d’enseignement-apprentissage.

RECOMMANDATIONS

Ces conclusions contribuent à la formulation des recommandations suivantes qui ont pour but d’améliorer cette expérience au Maroc et encourager les enseignants de mathématiques à participer massivement à ce concours et à intégrer les différents produits multimédia primés dans les pratiques d’enseignement pour diminuer le taux d’échec en mathématiques et redonner du sens à ses concepts :

- Améliorer, diversifier et certifier la formation des enseignants aux TIC.

- Encourager les enseignants de mathématiques à utiliser, partager et développer des produits numériques.

- Encourager la production des scénarios pédagogiques et produits multimédia en groupe.

- Encourager l’innovation des ressources qui traitent les concepts qui posent problème lors du processus enseignement-apprentissage

- Organiser des rencontres régionales et nationales des enseignants de mathématiques pour la diffusion et l’échange des projets primés et pour encourager l’innovation pédagogique.

- Mettre à la disposition des enseignants une banque de ressources numériques primées indexées pour faciliter la diffusion, le partage et la conception des produits numériques.

BIBLIOGRAPHIE


notes

[1Texte de Natasha Ekstrom, directrice de communication et responsable des programmes de citoyenneté de Microsoft Océan Indien. Disponible sur Internet :
http://www.lematinal.com/education/3493-Une-formation-innovatrice-pour-vingt-cinq-enseignants.html (consulté le 30 octobre 2013).

[2texte de Natasha Ekstrom, directrice de communication et responsable des programmes de citoyenneté de Microsoft Océan Indien. disponible sur Internet :
http://www.lematinal.com/education/3493-Une-formation-innovatrice-pour-vingt-cinq-enseignants.html (consulté le 30 octobre 2013).

Réagir à cet article
Vous souhaitez compléter cet article pour un numéro futur, réagir à son contenu, demander des précisions à l'auteur ou au comité de rédaction...
À lire aussi ici
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197