Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N°13 - Janvier 2009 > Expérience de deux clubs "Maths et TICE" en (...)

Expérience de deux clubs "Maths et TICE" en Tunisie
Moteur de recherche

- Ahmed Mohjer
- PES à l’Ecole Préparatoire Ahmed Ibn Abi Dhiaf
- Mhamédia (gouvernorat de Ben Arous)
- ahmedmohjer@gmail.com.

Motivés par la curiosité pédagogique des nouvelles innovations technologiques, contraints de sortir de la sphère théorique relative à la promotion de la culture numérique et à l’intégration des TIC particulièrement à l’enseignement des mathématiques et suite à une initiative bilatérale entreprise avec le jeune et talentueux professeur Mr Rached Mansar, l’idée convenue était d’aller directement vers la pratique des TIC en milieu scolaire.

Nous sommes encore soucieux de voir l’impact des TIC sur le terrain, d’observer la réaction de nos élèves et de pouvoir prospecter assez concrètement du côté empirique sur plusieurs volets et particulièrement « l’apport des TIC à la didactique et à la pédagogie en générale ».

N’ayant pas pour le moment de structures officielles dans ce domaine, nous avons opté pour la création de deux clubs de TIC Maths qui seront synchronisés à distance grâce à Internet.
Ceci bien sûr, après l’autorisation de nos directeurs respectifs.
Mr Rached Mansar et moi, nous nous sommes mis d’accord pour programmer minutieusement et préalablement chaque séance du club. Une fiche élève sera présentée à chaque élève au début de chaque séance dans laquelle seront affichées clairement les activités à traiter selon un « timing » étudié et munies d’une aide détaillée.

Nous avons décidé de travailler avec les élèves de neuvième base (équivalant à la Quatrième en France) en raison leur flexibilité avec l’outil informatique et aussi pour la richesse du contenu de leur nouveau programme.
Chaque club compte une bonne dizaine d’élèves, naturellement tous des volontaires.
Nous avons axé, dans un premier temps, les travaux du club sur l’apprentissage et l’exploitation du logiciel de géométrie dynamique « Geogebra ».
La gratuité de ce logiciel, sa richesse, sa fonction multi-plateforme et sa qualité qui allie les dessins géométriques, les données et le calcul analytique nous ont poussés à faire ce choix. Je dirai avec conviction que nous avons un grand penchant pour ce logiciel de partage.

Ceci dit, les deux clubs, l’un au collège Menzel Kamel dirigé par mon collègue Mr Rached Mansar et le mien à l’école préparatoire Ahmed Ibn Abi Dhiaf Mhamédia, ont démarré le même jour le vendredi 26-09-2008 à 14h00.
Les activités du club étaient divisées en deux catégories :

- La première catégorie tient compte du programme officiel et les activités sont tirées du livre scolaire. La fiche indique la page et le numéro de l’activité ou de l’exercice proposés.
- La deuxième catégorie est consacrée aux travaux libres et aux problèmes ouverts afin de promouvoir l’esprit de création chez l’élève et la recherche personnelle. Nous publions sur un blog un compte rendu de chaque séance, nous explicitons nos réflexions, ce que nous faisons, on décrit l’ambiance, les difficultés, les faiblesses, l’apport positif, on souligne certaines conjectures provenant des élèves suite à la lecture des figures dynamiques qu’ils ont élaborées sur la feuille de travail de Geogebra, bref un exposé assez sympathique qui laisse une trace pour une éventuelle évaluation de cette expérience.

Les élèves peuvent aussi proposer des téléchargements de leur fichier Geogebra fait dans la séance du club. Ils peuvent laisser des commentaires sur le blog s’ils le désirent.
Une aide de plus de 60 pages est mise à leur disposition au sein du club sans compter l’aide spécifique pour la séance en question.
Les élèves travaillent en binôme sur le même ordinateur. Cela favorise le travail en groupe et l’entraide.

A ce jour on compte trois séances. La fiche des élèves de la quatrième séance est déjà prête pour le tirage, et cette petite avance dans le temps nous permet de rectifier certaines choses si le besoin s’en fait sentir.

Nous sommes encore au début, il est trop tôt de faire une évaluation de notre travail ; mais d’ores et déjà nous sommes émus et épris d’un certain enthousiasme car cette nouvelle manière d’inculquer le savoir mathématique en intégrant l’outil informatique nous surprend tous les jours un peu plus.
Notre optimisme est en rapport avec ce qu’on observe dans la réaction et la joie d’apprendre chez nos élèves. Ils s’investissent plus lors de chaque nouvelle séance, ils viennent avant l’heure, vraiment on sent leur motivation certaine.

Cependant, il faut avouer que tout n’est pas aussi rose !
En ce qui me concerne, j’ai trouvé des difficultés pour travailler dans les salles spécialisées car le matériel informatique présente certaines défaillances. Heureusement que mes collègues d’informatique (Mr Badreddine Ayari, Mr Soufienne Boussebssi et Mr Houssem Skima) font tous les efforts pour nettoyer les PC infectés par les virus et règlent les problèmes techniques qui restent le lot quotidien de ces salles. L’Internet haut débit tarde à venir malgré l’engagement répété et l’effort incontestable de l’Etat et du Ministère pour promouvoir les TICE et la culture numérique. Nous avons fait une demande pour améliorer le matériel informatique, franchement, la réponse positive a été rapide et on nous a promis que la livraison sera pour bientôt.

Nous avons eu aussi une panne du disjoncteur principal de l’une des deux salles spécialisées et heureusement grâce à la vigilance et l’efficacité professionnelle de notre directeur, Mr Othman Nasr et des collègues d’informatique ça s’est réglé fort heureusement dans les délais voulus.
Évidemment, je commence à être sûr, que la condition nécessaire afin que les TIC marchent est le bon fonctionnement du matériel.
Quant à nous, il faut veiller à la bonne installation des logiciels et surtout à leur bonne maitrise.

Il faut penser aussi à aider nos élèves à installer ces logiciels chez eux, à prendre les précautions indispensables, surtout à scanner leur flash disk à chaque fois, des gestes qui s’apprennent avec la pratique. Il faut les convaincre que l’installation d’un antivirus fiable avec sa mise à jour est primordiale dans le travail avec les TIC.

Reste pour terminer, ce que nous souhaitons de tout cœur, mon collègue et moi, c’est la réaction, l’attitude et les suggestions pédagogiques du corps des inspecteurs et des conseillers pédagogiques.

Cela nous permettrait d’avoir un meilleur encadrement pour cette heureuse initiative et surtout plus d’assurance dans ce que nous entreprenons. Nous restons absolument convaincus que le travail collaboratif, l’esprit d’entraide, le partage, les bonnes volontés et le souci de la perfection sont les meilleurs garants de la bonne intégration des TIC et des défis qui déjà sont là !
Nos deux clubs ont leurs portes grandes ouvertes pour accueillir avec fierté toute autorité pédagogique afin que nous puissions écouter les remarques, les suggestions et pourquoi pas les critiques pédagogiques afin de rectifier le tir dans l’intérêt majeur de nos élèves et de l’enseignement des mathématiques dans notre chère Tunisie.

PS : Pour ceux qui souhaitent avoir la documentation et les fiches-élèves des quatre premières séances, ils peuvent me contacter par e-mail.Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir.


Réagir à cet article
Vous souhaitez compléter cet article pour un numéro futur, réagir à son contenu, demander des précisions à l'auteur ou au comité de rédaction...
À lire aussi ici
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197