| |
Les nouvelles technologies pour l’enseignement des mathématiques
Intégration des TICE dans l’enseignement des mathématiques

MathémaTICE, première revue en ligne destinée à promouvoir les TICE à travers l’enseignement des mathématiques.

De l’utilisation des TICE en LP
par Pascale Lambert-Charreteur
Article mis en ligne le 29 mai 2007
dernière modification le 22 novembre 2009

par Pascale Lambert-Charreteur

L’utilisation des TICE en Lycée Professionnel est instaurée depuis bien longtemps. Les professeurs de LP ont en effet vite compris l’intérêt que pouvaient constituer des activités informatisées comme support de remotivation, et de remédiation, pour des élèves en rupture avec un enseignement « conventionnel ».

Remotivation car l’abandon de cours magistraux, où l’élève est passif, au profit de séances interactives permet de capter son attention en dynamisant le cours. L’outil informatique pourra être le support d’une démarche d’investigation ou de mettre en évidence des propriétés.

Remédiation car cela permet de donner un sens aux notions abordées dans les programmes de LP et d’individualiser les progressions. On dispose en effet de logiciels d’entraînement à la résolution d’exercices et l’on peut aussi créer des activités spécifiques et adaptées, basées sur des situations professionnelles ou de la vie courante.

Le panel des applications est vaste, surtout en mathématiques. Il n’est d’ailleurs pas très différent de celui utilisé en collège ou en lycée général ou technologique.


Quelques illustrations :

 Animation d’un cours, via un vidéo-projecteur, pour visualiser certaines notions difficiles à illustrer rapidement (influence de coefficients sur une courbe, génération d’une sinusoïde par le cercle trigonométrique, vecteurs de Fresnel...)

Illustration avec géoplan de l'influence des coefficients sur une droite

 Support pour la démarche d’investigation, avec multiplication des tests ou des expériences, et mise en commun des résultats permettant de conjecturer plutôt que d’imposer « froidement » un concept, un théorème, etc.

 Utilisation « d’exerciseurs », comme ceux développés par les PLP Jean-Claude Meier (http://jc.meier.free.fr/) ou de Gérard Ledu (http://gerard.ledu.free.fr/)

SystèmeSU de Gérard Ledu

 Travaux dirigés informatisés, éventuellement évaluables à la façon « FMB » (Formation Méthodologique de Base), où l’élève est en autonomie et où l’outil informatique lui permet une approche moins conventionnelle, donc plus motivante, des mathématiques et des sciences-physiques.

http://maths-sciences.ac-rouen.fr/ressources/tices/graphmath/systeme_equation.html


On retiendra donc comme outils à exploiter (liste non exhaustive !)

1. les fichiers géoplan et géospace (http://www.irem.univ-mrs.fr/activites/activites-lp1.php ; http://www.irem.univ-mrs.fr/activites/activites-lp2.php ;http://www.irem.univ-mrs.fr/activites/lp/cap-tice.php )

2. Les grapheurs faciles d’utilisation (graphmatica, sinequanon, ... )

3. Les logiciels de géométrie dynamique (géogébra, cabri, déclic,...)

4. Les outils en ligne (http://artic.ac-besancon.fr/lp_maths_sciences/maths/tableau_virtuel.htm , http://lp.irem.univ-rennes1.fr/ ...)
Et bien sûr l’incontournable MathEnPoche !

A noter : le portail math-sciences d’Educnet pour l’actualité des TICE : http://www2.educnet.education.fr/mathsciences/