Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  

Histoires de jeunes
Moteur de recherche
Mis en ligne le 9 décembre 2020, par Bernard Ycart

Si on cherche dans l’histoire des mathématiques des modèles à qui les élèves pourraient s’identifier, quoi de mieux pour les faire rêver que des enfants ou des adolescents de leur âge ? Mon expérience est ambigüe : les jeunes sont touchés par l’histoire tragique de Galois, ils posent beaucoup de questions sur sa courte vie ; mais en même temps ils refusent de s’identifier. Pour l’immense majorité d’entre eux, quelqu’un pour qui les mathématiques sont aussi naturelles, ne peut être qu’un extraterrestre !
Voici de quoi vous faire votre propre idée.
Connaissez-vous ceux ou celles qui se cachent derrière ces définitions ? Voulez-vous écouter leur histoire sur hist-math.fr ?

N.D.L.R Quand on arrive sur une histoire du site, si le démarrage n’est pas automatique, passer la souris sur le bas de l’image permet d’accéder à l’audio.

  1. À 23 ans, il écrit un poème mathématique. Abondamment commenté au fil des siècles suivants, c’est un texte fondateur des mathématiques indiennes.
  2. À 18 ans, il avait appris tout seul la géométrie, l’astronomie, la médecine et le droit. Il deviendra le plus grand logicien arabe.
  3. À 16 ans, l’empereur lui demande d’établir l’horoscope de son épouse. Il transmettra la trigonométrie des Arabes à l’Occident, et sera l’astronome le plus célèbre de son temps.
  4. À 12 ans, il réinvente la géométrie, tout seul sur le carrelage de la cuisine. À 16 ans il écrit un traité révolutionnaire sur les coniques, malheureusement perdu. Il sera à l’origine du calcul des probabilités.
  5. À 16 ans, elle se marie pour partager avec son époux sa passion de l’astronomie. Elle écrira un livre d’astronomie accompagné d’un catalogue d’étoiles.
  6. À 22 ans, il découvre l’analyse infinitésimale et la gravitation universelle. Il provoque une des plus grandes révolutions scientifiques de tous les temps.
  7. À 19 ans, sa thèse marque l’histoire de la combinatoire. Sa sucession scientifique comportera 50 000 pièces ; tout n’a pas encore été publié.
  8. À 9 ans, elle écrit une oraison en latin, et soutient sa thèse à 20 ans. Elle aura le courage de renoncer à la célébrité pour suivre sa vocation.
  9. À 18 ans, il obtient une dispense de Louis XV pour entrer à l’Académie. Il avait écrit son premier mémoire à 12 ans. Il calculera le retour de la comète de Halley.
  10. À 14 ans, il soutient sa thèse, et meurt à 19 ans. Voltaire écrira : « il étonna tous ceux qui le connurent ».
  11. À 8 ans, il calcule en un instant la somme des 100 premiers entiers. Il deviendra « le prince des mathématiciens ».
  12. À 11 ans, Lagrange dit de lui : « il nous remplacera tous tant que nous sommes de géomètres ». Il écrira 789 mémoires.
  13. À 5 ans, il traduit Homère à vue depuis le texte grec, avant de retourner jouer. À 22 ans, il est nommé « Astronome royal d’Irlande ». Il inventera la théorie des quaternions.
  14. À 20 ans, il part pour une mission de triangulation en Méditerranée, qui tourne au roman d’aventures. Juste avant, il avait observé que la vitesse de la lumière reste constante. Il deviendra Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences.
  15. À 20 ans, il démontre le cas n=5 du théorème de Fermat. Il sera un des premiers à utiliser le concept de fonction de façon rigoureuse.
  16. À 24 ans, il démontre plusieurs résultats majeurs, dont l’impossibilité de résoudre une équation du cinquième degré générale, par radicaux. Il mourra de tuberculose à 26 ans, laissant plusieurs théorèmes à son nom.
  17. À 20 ans, il meurt des suites d’un duel, à cause d’une « infâme coquette ». Les mémoires qu’il laisse ont fondé la théorie des groupes.
  18. À 11 ans, les élèves de la classe préparatoire de son oncle le font monter sur une chaise pour qu’il explique les cours au tableau. Il deviendra Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences.
  19. À 26 ans, sans savoir ce qu’est une démonstration, il remplit une lettre de résultats nouveaux. Ses carnets ont donné du travail aux mathématiciens pendant tout le vingtième siècle.
  20. À 23 ans, il meurt en montagne. L’article qu’il avait envoyé peu avant contient un théorème de logique qui porte son nom.


Réponses
1. Aryabhata 2. Ibn Sina 3. Regiomontanus 4. Pascal 5. Koopman 6. Newton 7. Leibniz 8. Agnesi 9. Clairaut 10. Baratier 11. Gauss 12. Cauchy 13. Hamilton 14. Arago 15. Dirichlet 16. Abel 17. Galois 18. Bertrand 19. Ramanujan 20. Herbrand


Réagir à cet article
Vous souhaitez compléter cet article pour un numéro futur, réagir à son contenu, demander des précisions à l'auteur ou au comité de rédaction...
À lire aussi ici
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197