Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N°30 - Mai 2012 > Yves Biton améliore encore MathGraph32
Yves Biton améliore encore MathGraph32
Mis en ligne le 31 mars 2012

Yves Biton résume sa démarche :

  • "Le comportement des navigateurs avec du JavaScript et une applet n’est pas du tout constant et j’ai du mal à savoir si tout marche bien chez tout le monde.

Il y avait des problèmes de chargement de la page sur mac. Je pense les avoir résolus. Si vous testez, je vous conseille de demander d’abord au navigateur de vider complètement le cache.

Pour le reste il y a des problèmes de focus, par exemple avec Google Chrome sous Windows 7.

Si, en JavaScript, j’utilise la fonction alert pour afficher un message d’erreur, celui-ci reste caché et n’apparaît que lorsqu’on clique à nouveau sur la page contenant l’applet.

Aussi ai-je décidé de ne plus faire apparaître de message quand il y a une faute de syntaxe, mais d’entourer le champ d’édition en rouge. J’affiche un message uniquement quand on clique sur le bouton de validation et qu’il y a une erreur dans un des champs d’entrée. Là aussi il reste caché sous Google Chrome, et peut être aussi d’autres navigateurs que je ne pratique pas. J’utilise Firefox, l’Explorer et Chrome.

Si certains connaissent une parade je suis preneur."

L’adresse de la page contenant les exercices avec les améliorations apportées : http://www.mathgraph32.org/spip.php...

  • MathGraph32 utilise un moteur de calcul que j’ai entièrement écrit et je me suis récemment demandé si je ne pourrais pas le modifier pour analyser un calcul et voir s’il est algébriquement équivalent à un calcul donné (au sens règles de base de calcul). Ça a été un gros travail mais la réponse a été oui.

Je peux maintenant écrire des exercices de calcul avec paramètres où je suis capable de tester si la réponse est conforme à celle demandée. Par exemple, si la réponse attendue est 1/3*x+4, les réponses x/3+4 ou x*1/3+4 ou 4+x/3 et autres seront acceptées, par contre (x+12)/3 ne le sera pas.

Comme premiers exemples j’ai mis en ligne cet exercice où on donne une équation de droite de la forme a*x+b*y=c et on demande l’équation réduite correspondante (sans écriture décimale autorisée) : http://www.mathgraph32.org/Exercice...

Les trois premiers champs permettent aux élèves de faire des calculs intermédiaires. La réponse finale doit être donnée dans le champ du bas puis il faut cliquer sur le bouton de validation. Grâce au LaTeX conditionnel de MathGraph32, les explications finales ne sont pas les mêmes suivant que b est égal à 1, -1, est positif ou négatif. Les équations sont créées de façon aléatoires.

Un autre exercice avec une équation de la forme 1/a*x+1/b*y=c/d est disponible à cette adresse : et http://www.mathgraph32.org/ExercicesEnLigne/Seconde/EquationDroite/EqReduite2/Page_Principale.htm.

Au terme du processus engagé, Yves Biton proposera à MathémaTICE un article soulignant les nouvelles possibilités de MathGraph32.

Moteur de recherche
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197