Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N°65 - Mai 2019 > Kaninikula, mathématiques aux îles Trobriand
Kaninikula, mathématiques aux îles Trobriand
Mis en ligne le 20 avril 2019

La pratique de "jeux de ficelle" a pu être observée tout au long du XXe siècle dans diverses sociétés, et tout particulièrement dans des sociétés de tradition orale. Cette activité consiste à appliquer à une boucle de ficelle une succession d’opérations effectuées avec les doigts, et parfois avec les dents ou les pieds, pour obtenir une figure. Eric Vandendriessche, ethnomathématicien, mène une recherche dont l’enjeu est de montrer que la création de ces figures de ficelle relève d’une pratique mathématique. Ses recherches le conduisent chez les Trobriandais de Papouasie Nouvelle-Guinéeoù les jeux de ficelle, appelés kaninikula, sont pratiqués aujourd’hui encore.

Le film met en parallèle une réflexion épistémologique sur la rationalité mathématique manifestée dans les procédures de jeu de ficelle et une enquête ethnographique sur la pratique contemporaine des jeux de ficelle dans les îles Trobriand. Cette double approche permet de formuler des hypothèses sur la façon dont des praticiens trobriandais perçoivent cette activité, et sur les mécanismes cognitifs qui ont sous-tendu la création des figures de ficelle dans cette région du monde.

Voir la description du document et accéder au film

Moteur de recherche
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197