Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N°47 - novembre 2015 > Premier bilan (origine SMF) de la réforme des (...)
Premier bilan (origine SMF) de la réforme des programmes de lycée de 2011
Mis en ligne le 29 octobre 2015

La commission Enseignement de la SMF a rédigé ce bilan très sombre dans la Gazette des Mathématiciens n° 146 pages 41-44. On y lit en introduction :

"Depuis la grande réforme des programmes de lycée mise en place en 2011, nous avons reçu aux rentrées 2013 et 2014 les premières cohortes d’étudiants parvenus dans l’enseignement supérieur. Par une baisse importante des horaires de mathématiques, et surtout, par la suppression progressive de la géométrie au profit d’un enseignement de la statistique, cette réforme a modifié de façon sensible les
exigences réelles en mathématiques à la sortie du lycée. Il a paru important à la Commission Enseignement de la SMF de faire un premier point qui se résume en trois lignes : les étudiants qui arrivent à l’université ou en classe préparatoire, semblent, pour une majorité d’entre eux :

  • ne plus maîtriser le calcul numérique ou littéral ;
  • avoir perdu le goût et la capacité de travailler chez eux ou en classe ;
  • ignorer ce que sont les mathématiques.

Il est tentant de répliquer que ce constat n’est pas nouveau, mais cette fois, il semble que cela concerne même les meilleurs et les plus déterminés de nos étudiants. Pour autant, il faut être prudent avec les jugements tranchés dont souffrent les dé- bats sur l’enseignement et l’école, nous essaierons donc de suggérer quelques pistes en argumentant avec nuances."

Voici l’ensemble de l’article

Moteur de recherche
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197