Mathématice, intégration des Tice dans l'enseignement des mathématiques  
Sommaire > N°49 - mars 2016 > Révolution numérique au bloc opératoire
Révolution numérique au bloc opératoire
Mis en ligne le 26 janvier 2016

Bistouris, curettes, pincettes et spéculum à usage chirurgical existent depuis l’Antiquité, comme si rien, ou si peu, n’avait changé depuis lors… Mais à l’ère d’Internet, un nouveau vocabulaire émerge : réalité augmentée, clone virtuel du patient, chirurgie mini-invasive guidée par l’image.

C’est à Strasbourg que l’émission de France Culture, « Sur les docks » a pu prendre la mesure de cette révolution. A l’IRCAD, nous avons rencontré le professeur Jacques Marescaux, pionnier de cette révolution médicale permise par les technologies de pointe. Seul chirurgien célébré par la revue scientifique "Nature" et élu personnalité numérique de l’année en 2013, l’homme est un adepte des premières mondiales. En 2001, il réalise la première opération chirurgicale à distance, baptisée « Lindbergh » : une ablation de la vésicule biliaire sur une patiente de Strasbourg alors qu’il se trouve à New York en 2007, la première opération sans cicatrice.

Au printemps 2016, l’Ircad, dont deux nouveaux centres ont déjà été créés à Taïwan et au Brésil, sera prolongé par l’ouverture d’un IHU (Institut Hospitalo-Universitaire) sur le campus de l’hôpital de Strasbourg où les patients pourront bénéficier de soins d’excellence dans un contexte public.

Plongeons dans cette chirurgie du futur, aujourd’hui à portée de main.

Ecouter l’émission, sur France Culture.

Moteur de recherche
MathémaTICE est un projet
en collaboration avec
Suivre la vie du site Flux RSS 2.0  |  Espace de rédaction  |  Nous contacter  |  Site réalisé avec: SPIP  |  N° ISSN 2109-9197